Recherche       

Sorties Ciné
Prochainement
DVD / Blu-Ray
Rencontres
Stars Gallery
L'année Cinéma
Bandes-annonces
Webcast
Cinéma - DVD - Séries Télé


Rencontre avec nos stars préférées



Scott Wolf

Party of Five


"La famille est tout aussi importante à mes yeux que mon travail."


Propos recueillis par Laurent De Groof © à l'occasion du 28ème Festival du Cinéma Américain de Deauville (septembre 2002).





Découvert au début des années ’90 dans une publicité pour céréales rugissantes, Scott Wolf fait le tour des feuilletons populaires de l’époque avant de rejoindre Jennifer Love Hewitt et Neve Campbell dans la série dramatique, Party of Five. Cet aspirant golfeur et musicien dans l’âme est ainsi amené à connaître les projecteurs d’Hollywood et devient une star. A l’image de son personnage de Bailey Salinger à la télévision, Scott Wolf est quelqu’un de dynamique et d’une sympathie à toutes épreuves qui nous a confié ses pensées après Party of Five…

Cinemaniacs :Avoir une apparence plus jeune que son âge est-il un avantage dans votre carrière d’un comédien ?

Scott Wolf : J’ai en effet commencé très tard à jouer la comédie, à la fin de mes études universitaires. Je n’aurais jamais été engagé pour jouer dans Party of Five si j’avais eu le physique de mon âge (ndlr : il avait 24 ans au début de la série). Avoir l’air jeune m’a permis de faire beaucoup de choses et je crois qu’il faut en profiter un maximum. D’un autre côté, il est vrai qu’il m’est plus difficile d’obtenir des rôles de mon âge. J’évite de trop y penser, je crois qu’il y a assez de rôles pour mon physique.

Cinemaniacs :Vous avez néanmoins grandi et appris votre métier sur les plateaux de Party of Five ?

S. Wolf : Oui, la télévision fut mon école de cinéma à un niveau de professionnalisme inégalable. Chaque jour, je vivais un tournage. J’aimais observer les techniciens, artistes et autres corps de métier travailler sur le plateau. C’était vraiment une école de professionnels. Qui plus est, j’étais payé pour suivre mes cours ! (rires) J’aurais très certainement pris 20 ans de ma vie pour apprendre tout ce que j’ai vécu sur le tournage de la série. J’ai eu beaucoup de chance.

Cinemaniacs :Fut-il difficile de quitter Bailey à la fin de la série ?

S. Wolf : Non, pas vraiment. Il faut admettre que je n’ai rien fait à ce jour qui ait duré aussi longtemps que mon travail avec ce personnage. Mes études n’ont même pas duré aussi longtemps. J’ai vécu la vie de ce personnage pendant six ans, je me suis habitué à l’avoir près de moi. J’aimais Bailey, il était plein d’espoir et d’optimisme. Bailey a connu une existence très difficile et il a su surmonter tous les obstacles de sa vie. Il fut une très bonne influence sur moi.

Cinemaniacs :Seriez-vous vous prêt à tout recommencer ?

S. Wolf : On ne me l’a pas proposé à ce jour. J’aurais tendance à accepter parce que je n’échangerais jamais l’expérience que j’ai acquise. La série m’a fait beaucoup plus de bien que de mal.

Cinemaniacs :Pensez-vous que l’image de votre personnage de Bailey dans Party of Five pourrait vous être néfaste pour la suite de votre carrière ?

S. Wolf : Non. On m’a souvent posé la question en interview. Cela peut paraître naïf de ma part mais je n’ai honnêtement jamais envisagé la chose. Il est important pour le public de retrouver dans un acteur un personnage qu’ils ont connu et apprécié. Le seul espoir d’un comédien est qu’il s’agisse d’un personnage dont il peut être fier. Six ans dans une série peut vraiment affecter un spectateur. J’espère qu’ils pourront voir au-delà de Bailey et m’apprécier dans différents rôles.

Cinemaniacs :Que pensez-vous qu’il arrive à Bailey à la fin de l’histoire sur les écrans ?

S. Wolf : Je ne sais pas. (rires) L’histoire de mon personnage s’arrête ici, on ne peut que supposer que tout se termine bien pour lui. La série était toujours pleine d’espoir et surtout à sa fin. C’est ce qui a certainement fait le succès de la série. La vie est une suite d’espoir et d’obstacles douloureux. C’est ma philosophie.

Cinemaniacs :Portez-vous toujours votre personnage de Bailey en vous malgré la fin de la série ?

S. Wolf : Oui, il y a toujours des résidus. (rires) J’en suis honoré. Il me serait difficile de continuer à vivre avec le souvenir de mon personnage si je n’avais pas été aussi heureux de l’incarner.

Cinemaniacs :Dans la série, Bailey est très désireux de fonder une famille. Qu’en est-il de vos projets personnels ?

S. Wolf : Rien de très spécifique. (rires) J’ai toujours désiré fonder une famille et j’ai une très bonne relation avec mes parents, mes frères et sœurs. J’aimerais avoir une grande famille mais je ne veux rien précipiter. La famille est tout aussi importante à mes yeux que mon travail, peut-être même plus…