Recherche       

Sorties Ciné
Prochainement
DVD / Blu-Ray
Rencontres
Stars Gallery
L'année Cinéma
Bandes-annonces
Webcast
Cinéma - DVD - Séries Télé


Rencontre avec nos stars préférées



Damon Matt Clooney George

Ocean's Thirteen


"Je ne suis pas un grand joueur de poker. Les autres adorent cela." - George Clooney

Ocean's Thirteen - disponible en DVD, Blue Ray et HD à partir du 9 janvier 2008.



Propos Warner Home Video - traduction Laurent De Groof.





Cinemaniacs : Beaucoup de choses se sont passées depuis le premier film.

George Clooney : Je pense que j’ai une perspective unique par rapport aux autres de l’équipe parce que j’ai eu l’opportunité de les voir grandir, devenir pères et avoir des enfants. C’est assez amusant de voir ces familles s’agrandir. C’est très excitant, à vrai dire.

Cinemaniacs : Parlez-nous du club Ocean.

Matt Damon : Mon Dieu, on s’est bien fait avoir avec çà. Je crois que j’y ai mis en tout cinq fois les pieds. Jerry vit au club Ocean.

G. Clooney : Il faisait ses réunions au club Ocean. Tous les jours, c’était la même rengaine : « Je vais au club Ocean. Viens avec. Ce sera génial. Tu vas adorer. C’est fantastique. »

M. Damon : J’avais un bébé à la maison, je finissais le travail et je fonçais pour rentrer chez moi, et puis Jerry me retenait : « Arrête-toi et prends un verre. Qu’est-ce que tu fais ? Damon, c’est génial. C’est le club Ocean. Qu’est-ce qui te prend ?. »

G. Clooney : En déplacement, cela aurait pu être un endroit incroyable.

M. Damon : Le plus bel endroit sur terre.

G. Clooney : Il avait vraiment tout prévu. Mais lorsque vous tournez près de chez vous, vous finissez la journée et vous rentrez chez vous.

Cine-files : Brad vous a donné le surnom de Cooler.

M. Damon : Oui, c’est vrai.

G. Clooney : Oh, Matt est capable de détruire qui que ce soit.

M. Damon : Je l’ai vu perdre et ce n’est pas de la blague.

G. Clooney : Tu as financé ma perte.

M. Damon : J’ai financé sa perte. Il a perdu 25 fois d’affilées au blackjack, ce qui je crois est un record et c’est réellement arrivé. J’en ai été témoin. Je ne l’aurais jamais cru si je ne l’avais pas vu de mes yeux. Et puis, tu as glissé un chèque de 2500 dollars sous ma porte mentionnant « pour services rendus ». (rires) Mais, je n’ai pas pu l’encaisser.

G. Clooney : C’était hilarant parce que nous étions assis à table et il m’encourageait « Allez, joue. Moi, je ne sais pas gagner. Allez, joue 100 dollars. »

M. Damon : Je lui disais : « Mais non, tu exagères. Je sais comment jouer. Je te jure. Il me répond : « Je ne sais pas quand suivre et quand abandonner. » Je le rassurais : « Non, je connais tous les trucs. Ne t’inquiète pas. Nous jouerons dans les règles. »

G. Clooney : Je lui ai aussi dit que je n’avais jamais gagné de ma vie aux jeux de hasard. Et çà c’est la vérité.

M. Damon : Parce que tu joues mal.

G. Clooney : C’était incroyable. J’en étais arrivé au point où même le dealer riait. Tout le monde se moquait de moi.

M. Damon : C’était comme Tom Stoppard au début de « Rosencrantz And Guildenstern Are Dead », lorsqu’ils jouent à pile ou face.

G. Clooney : Ce fut brutal.

Cinemaniacs : Vous ne savez vraiment pas jouer au poker ?

G. Clooney : Je ne suis pas un grand joueur de poker. Les autres adorent cela.

M. Damon : Oui, on adore ce jeu.

G. Clooney : Je ne suis pas un grand joueur. Je joue d’autres façons à Vegas. (rires) Ce n’est pas quelque chose d’important à mes yeux. J’aime les casinos. J’adore m’y rendre. Je joue quelques minutes et puis je sors épuisé.

Cinemaniacs : Que faites-vous pour vous détendre ces jours-ci ?

M. Damon : On travaille pour le plaisir.

G. Clooney : Je viens de terminer un nouveau film vendredi soir en Caroline du Sud que j’ai écrit, réalisé et interprété. J’ai été très sollicité.

M. Damon : Je suis en plein milieu d’un tournage. J’essaie d’en finir un autre. J’ai eu un peu de répit avec tout ce qui s’est passé, et j’ai dû quitter le film mais j’espère bien pouvoir le terminer.

Cinemaniacs : Était-il difficile de vous séparer à la fin de ce film ?

G. Clooney : C’était difficile, mais pas tant que cela en fait. Le cinéma est quelque chose de très drôle car vous êtes très excité à l’idée de commencer un nouveau film. C’est très amusant de faire des films et vous êtes tout aussi heureux lorsqu’ils sont finis parce que vous avez besoin de passer à autre chose. Il n’était donc pas trop difficile de terminer ce film parce que nous sommes un superbe groupe d’amis et que nous ressentions qu’il était temps de s’arrêter.

M. Damon : Ouais.

G. Clooney : Nous étions conscients de cela durant le tournage.