Recherche       

Cinéma - DVD - Séries Télé
















Acteur

2017 THEIR FINEST
2016 ASSASSIN'S CREED
2016 THE MAN WHO KNEW INFINITY
2016 RACE
2016 HIGH-RISE
2016 BATMAN V SUPERMAN : DAWN OF JUSTICE
2013 NIGHT TRAIN TO LISBON
2013 BEAUTIFUL CREATURES
2012 THE WORDS
2011 MARGIN CALL
2011 THE BORGIAS saison 1
2008 PINK PANTHER 2
2008 APPALOOSA
2007 INLAND EMPIRE
2006 ERAGON
2006 THE MERCHANT OF VENICE
2006 CASANOVA
2004 KINGDOM OF HEAVEN
2004 BEING JULIA
2002 CALLAS FOREVER
2002 THE TIME MACHINE
2001 AND NOW... LADIES AND GENTLEMEN
2001 THE FOURTH ANGEL
2000 DUNGEONS & DRAGONS
1998 THE MAN IN THE IRON MASK
1997 LOLITA
1997 CHINESE BOX
1996 STEALING BEAUTY
1995 DIE HARD WITH A VENGEANCE
1993 M. BUTTERFLY
1993 HOUSE OF SPIRITS
1992 DAMAGE
1992 WATERLAND
1990 KAFKA
1990 REVERSAL OF FORTUNE
1989 DANNY, THE CHAMPION OF THE WORLD
1989 A CHORUS OF DISAPPROVAL
1989 AUSTRALIA
1988 DEAD RINGERS
1986 THE MISSION
1983 THE WILD DUCK
1983 UN AMOUR DE SWANN
1982 BETRAYAL
1982 MOONLIGHTING
1981 THE FRENCH LIEUTENANT'S WOMAN
1979 NIJINSKY




Jeremy Irons


Comédien de formation classique, Jeremy Irons s'essaya durant son apprentissage à une multitude de registres et d'auteurs, de Shakespeare à Pinter, en passant par Gogol, Noël Coward, etc. Promu star internationale dès 1980, ses dons protéiformes et son goût de la composition se sont illustrés dans des personnages aussi divers et ambigus que le Baron Swann, l'aristocrate velléitaire de LA MAITRESSE DU LIEUTENANT FRANCAIS, le diplomate amoureux de FATALE, le régisseur polonais exilé de TRAVAIL AU NOIR, le jésuite de MISSION, les jumeaux de FAUX SEMBLANTS, le jeune Franz Kafka, l'énigmatique Claus von Bülow (rôle pour lequel il obtint l'Oscar et le Golden Globe), l'amant berné de M. BUTTERFLY et le terroriste d'UNE JOURNEE EN ENFER - DIE HARD 3, Irons a également conquis une vaste audience à la télévision (remportant notamment le Golden Globe dans la mini-série RETOUR AU CHATEAU) et à la scène, où il décrocha le Tony et le Drama League Award lors de ses débuts à Broadway dans "The Real Thing".

Jeremy Irons est né le 19 septembre 1948 à Cowes, dans l'ïle de Wight. Il fait ses études à l'école de Sherborne, dans le Dorset, où il joue ses premiers rôles à dix-huit ans. Poursuivant sa formation à l'Old Vic de Bristol pendant deux ans, il devient membre de cette troupe, où il acquiert une solide expérience du répertoire classique et contemporain ("Le Conte d'hiver", "Hay Fever" de Noël Coward, "What the butler saw" de Joe Orton, etc).

En 1973, il débute à Londres avec le rôle de St. Jean-Baptiste dans la comédie musicale "Godspell". Il se produit ensuite dans "Le Journal d'un fou" et tient en 1974 le rôle de Mick dans "Le Gardien" de Harold Pinter. Au cours de la saison 1976-77, il interprète "Wild Oats" avec la Royal Shakespeare Company. En 1978, il remporte le Clarence Derwent Award dans "Rear Column" de Simon Gray, sous la direction de Pinter.

Parallèlement à ces multiples succès, Irons apparaît dans plusieurs séries télévisées, dont "The Pallisters" et "Notorious Woman", où il incarne Franz Liszt. En 1981, il tient la vedette de la mini-série RETOUR AU CHATEAU, adaptée du roman d'Evelyn Waugh "Brideshead Revisited".

Après une brève apparition dans NIJINSKY (où il interprète le chorégraphe Mikhail Fokine), Irons partage avec Meryl Streep la vedette de LA MAITRESSE DU LIEUTENANT FRANCAIS, qui lui ouvre, en 1981 une carrière internationale.

Mariè à la comédienne Sinead Cusack, il a joué à ses côtés dans "Le conte d'Hiver" et "Richard II", ainsi que dans le film WATERLAND. Leur fils Samuel a tenu le rôle-titre de DANNY, LE CHAMPION DU MONDE, film inspiré du best-seller de Roald Dahl.

Jeremy Irons a enregistré en 1987 le rôle du professeur Higgins de "MY FAIR LADY" aux côtés de Kiri Te Kanawa, et prêté sa voix, reconnaissable entre toutes, à Scar, l'oncle machiavélique du ROI LION

Il compte parmi ses nombreuses autres distinctions : le Variety Club Award et une citation au British Academy Award pour LA MAITRESSE DU LIEUTENANT FRANCAIS; une citation à l'Emmy et au British Academy Award pour RETOUR AU CHATEAU; le New York Film Critics Circle Award et le Genie canadien pour son double rôle dans FAUX SEMBLANTS.