Cinéma - DVD - Séries Télé


Recherche       




BIRTH OF A NATION (2016) Naissance d'une nation - Cinemaniacs.be
BIRTH OF A NATION
Naissance d'une nation


En un temps précédant la Guerre Civile américaine, Nat Turner est un prédicateur et un esclave cultivé. Son propriétaire, Samuel Turner, financièrement sous pression, accepte une offre visant à utiliser les dons de prédication de Nat dans le but d'assujettir des esclaves indisciplinés. Après avoir été témoin des atrocités commises à l'encontre de ses camarades opprimés, Nate conçoit un plan qui peut conduire son peuple vers la liberté.



Le titre est évidemment le contrepoint de Naissance d’une Nation de Griffith(1915), brillant, un des monuments du cinéma américain, mais terriblement pollué par un racisme sans complexe. Nate Parker, lui, choisit d’évoquer une révolte d’esclaves plusieurs années(1831) avant le début de la guerre de sécession. La religion est instrumentalisée par les Blancs pour justifier leur oppression. Nat Turner est un esclave intelligent, qui deviendra un prédicateur très écouté de ses coreligionnaires noirs à qui il prêche la soumission. Avec son maître blanc, il va d’exploitation en exploitation pour rappeler avec fougue les commandements divins qui justifient l’obéissance, autant de performances qui deviennent pour le maître une importante source de revenus. Mais tout va basculer, la violence au quotidien dont il fut longtemps un témoin résigné lui devient insupportable et il se métamorphose en prédicateur d’une révolte sanguinaire, comme s’il retournait comme une vieille peau les principes de l’Evangile. Révolte qui sera, on s’en doute, réprimée avec la plus extrême férocité. Certaines scènes sont très fortes pour évoquer ce déluge de barbarie. Mais il faut reconnaître à ce film rempli de bonnes intentions des limites qui n’en font pas, comme certains l’affirment péremptoirement une œuvre médiocre, il a tout de même obtenu le Grand Prix du Jury à Sundance en 2016, mais qui déforcent son propos. On peut lui reprocher son manichéisme, tous les Blancs ont vraiment des trognes et des comportements de tarés, et la mise en scène frise souvent la reconstitution hollywoodienne. Possible que le réalisateur-acteur ait essayé de détourner les clichés du film de genre pour mieux faire passer son message, mais il n’y a pas tout à fait réussi. Un manque d’ampleur, de souffle épique : dommage ! Et Nate Parker aurait pu éviter au spectateur l’envolée au ciel du supplicié, vision christique plutôt ridicule. Un film honorable, qui ne mérite pas les éloges entendues çà et là,et pas davantage l’indifférence entendue avec fracas sur certaines radios.

Jean-Pierre Sculier
Donnez votre avis sur le film






2016
USA
Drame
1h50


Vos étoiles


Realisateur

Nate
Parker




Acteur

Nate
Parker

(Nat Turner)


Armie
Hammer

(Samuel Turner)


Penelope Ann
Miller

(Elizabeth Turner)


Jackie
Earle Haley

(Raymond Cobb)


Aunjanue
Ellis

(Nancy)


Mark
Boone Junior

(Reverend Zalthall)


Colman
Domingo

(Hark)


Dwight
Henry

(Isaac Turner)


Gabrielle
Union

(Esther)


Scenariste

Nate Parker

Producteur

Jason Michael Berman

Aaron L. Gilbert

Preston L. Holmes

Nate Parker

Kevin Turen

Compositeur

Henry Jackman

Date de Sortie

Belgique
11/01/2017
France
11/01/2017
USA
07/10/2016
UK
09/12/2016
Pays-Bas
23/02/2017

Distributeur

20th Century Fox