Cinéma - DVD - Séries Télé


Recherche       




MIA MADRE (2015) - Cinemaniacs.be
MIA MADRE


Margherita est une réalisatrice en plein tournage d'un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre - et insupportable - acteur américain d'origine italienne. A ses questionnements d'artiste engagée, se mêlent des angoisses d'ordre privé : sa mère est à l'hôpital, sa fille en pleine crise d'adolescence. 
Et son frère, quant à lui, se montre comme toujours irréprochable... Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail comme dans sa famille ?



On l’attendait avec impatience. Il avait ému et ravi à Cannes. Voici enfin le chef-d’œuvre de Moretti. Bonheur de retrouver cet humour voilé de mélancolie, cet amour désabusé du cinéma, ces personnages inquiets, qui semblent parfois avoir tant de mal à saisir la vie et tout ce qu’elle leur tend. Le réalisateur italien mêle avec une intelligence stimulante pour le spectateur les thèmes qui vont toucher dans leur dimension mélodramatique, la mort des êtres proches(il y a quelques années celle du fils, aujourd’hui celle de la mère),le déchirement de voir s’éloigner une enfant qu’on n’a pas su aimer suffisamment, la faillite de la relation sentimentale, l’angoisse de l’échec de ses ambitions artistiques. Oui, les larmes montent parfois aux yeux des spectateurs et accompagnent celles des personnages, il est bon de pleurer lorsque le tableau d’ensemble est celui des êtres humains, tout simplement, qui font ce qu’ils peuvent pour oublier leur finitude et donner du sens à ce qu’ils font et à ce qu’ils sont. Et l’émotion suscitée n’a rien de facile ni de préfabriqué. On a pu parfois reprocher à Moretti d’attirer à lui trop de lumière, de se mettre en scène, lui et ses obsessions. Reproche qui n’a pas lieu d’être ici, il met en avant une sorte de double féminin, et se met en retrait dans le personnage du grand frère, apaisé et apaisant, généreux et attentif, presque à contre rôle. Margherita Buy, actrice familière des films de Moretti, est bien mieux qu’un alter ego, elle donne à son personnage une rage, une angoisse, une peur, qui parfois la font basculer dans des cauchemars qui la déposent au bord de la folie. C’est qu’elle est en train de rater un film qu’elle voudrait social mais qui, elle le sait, sonne faux. Quelques scènes de répétition suffisent à le faire comprendre. Scènes paradoxalement drôles, Moretti ayant eu l’excellente idée de confier le rôle principal du film en cours à John Turturro qui régale dans l’interprétation d’un acteur médiocre, un cabotin qui s’invente une filmographie où il se fait un des acteurs préférés de Stanley Kubrick ! L’échec de ce film renvoie peut-être à la conviction de Moretti que le film de la protestation et de la satire sociale est pour lui révolu, ou est devenu impossible. Et que, le temps accomplissant son œuvre de destruction, il est temps de revenir à l’intime et d’aimer ceux qui vont inéluctablement disparaître. Admirable portrait de la mère, qui va bientôt mourir, après une vie d’humaniste généreuse, à qui, dans un de ses rêves, Margherita demande à quoi elle pense et qui lui répond : « A demain ».

Jean-Pierre Sculier
Donnez votre avis sur le film




Bonus: Scènes coupées (13 min.) / Un film e basta (sur le tournage) (41 min.)









2015
Italie
Drame
1h42


Vos étoiles


Realisateur

Nanni
Moretti




Acteur

Margherita
Buy

(Margherita)


John
Turturro

(Barry Huggins)


Giulia
Lazzarini

(Ada)


Nanni
Moretti

(Giovanni)


Beatrice
Mancini

(Livia)


Pietro
Ragusa

(Bruno)


Scenariste

Nanni Moretti

Francesco Piccolo

Valia Santella

Producteur

Nanni Moretti

Domenico Procacci

Date de Sortie

Belgique
02/12/2015
DVD
29/04/2016
France
02/12/2015
UK
25/09/2015
Pays-Bas
03/12/2015

Distributeur

Cinéart

Distributeur dvd/Blu-Ray

Cinéart