Recherche       




45 YEARS (2015) 45 ans - Cinemaniacs.be
45 YEARS
45 ans


Kate et Geoff Mercer sont sur le point d''organiser une fête pour leur 45ème anniversaire de mariage, mais avant que celle-ci ne puisse avoir lieu, une lettre arrive et annonce que l''on a découvert le corps du premier grand amour de Kate, qui se trouve être congelé dans la glace des Alpes Suisses.



Une histoire simple, qui suggère plus qu’elle ne montre la décomposition d’un couple que l’âge et l’habitude de vivre ensemble pouvaient faire croire à l’abri de ce genre de drame. Simplicité portée magistralement, jusqu’à l’émotion, par les 2 grands interprètes que sont Charlotte Rampling et Tom Courtenay. Kate et Geoff préparent une grande fête, celle de leurs 45 ans de mariage. Sans émotion particulière, un peu pour le rituel, un peu pour faire plaisir à leurs amis. On devine qu’ils ont eu une longue vie commune paisible, sans aspérité, plutôt lisse. Si tel n’est pas le cas, le spectateur n’en saura rien (pas de retours en arrière qui permettraient d’entrevoir des fissures, des malentendus porteurs de tension pour le futur). Leur vie de retraités est marquée par la répétition des mêmes modestes gestes, la promenade du chien, un peu de lecture, un peu de musique, des amis pas trop intrusifs. La maison est simple, la campagne qui l’entoure n’a rien de sublime. Mais la vieillesse n’est pas un long fleuve seulement perturbé par la maladie, la souffrance et, finalement, la mort. Non, elle peut, sans crier gare, réveiller l’amour pour la jeune fille, le grand amour de la jeunesse, disparue brutalement dans un accident de montagne, et qui réapparaît tout aussi brutalement dans la vie de Geoff. Non, cet âge vénérable n’est pas nécessairement celui des sentiments amollis. Quand elle apprend l’existence de ce premier et grand amour, Kate est peu à peu envahie par le doute, qui déchire la certitude d’un bonheur paisible de 45 ans. Si cette tranquillité n’avait été que mensonge ? Si elle n’avait été pendant tout ce temps qu’un amour de substitution ? Elle s’appelait Katya, un prénom si proche de son prénom à elle ! La jalousie s’installe, d’autant plus perverse qu’elle ne peut se confier à personne, et que Geoff ne lui cache pas que, oui, si elle avait vécu, Katya, il l’aurait épousée ! Toute la force du film vient des silences, la souffrance se lit sur les visages, dans les petits dérèglements en apparence anodins de la vie quotidienne qui continue. Un mot, un geste suggèrent le désarroi, le désir de savoir ne se traduit jamais par le cri. Le bouleversement de Kate, on ne peut pas douter qu’il la détruit, et on ne sait jusqu’où il la mènera. Les dernières scènes, très belles et très poignantes, laissent planer l’incertitude. La fête des 45ans aura bien lieu mais ensuite ? Un beau film grave, une méditation sur le temps qui passe sans faire disparaître les sentiments les plus enfouis. A rebours du cinéma d’aujourd’hui. Il ne s’y passe rien, en tout cas pour celui qui aurait perdu la faculté de regarder.

Jean-Pierre Sculier
Donnez votre avis sur le film









2015
Grande-Bretagne
Drame romantique
1h35


Vos étoiles


Realisateur

Andrew
Haigh




Acteur

Charlotte
Rampling

(Kate Mercer)


Tom
Courtenay

(Geoff Mercer)


Geraldine
James

(Lena)


Dolly
Wells

(Sally)


David
Sibley

(George)


Scenariste

Andrew Haigh

Producteur

Tristan Goligher

Date de Sortie

Belgique
10/02/2016
DVD
17/06/2016
France
27/01/2016
USA
23/12/2015
UK
28/08/2015
Pays-Bas
24/09/2015

Distributeur

ABC distribution

Distributeur dvd/Blu-Ray

Home Screen Video



Sur le web Belgique