Recherche       




THE TREE (2010) - Cinemaniacs.be
THE TREE






Signé par la cinéaste, le scénario de L’arbre du père est centré sur Simone, 10 ans, qui vient de perdre son père et qui imagine qu'il lui parle, du haut du grand arbre du jardin de la famille. Bientôt sa mère (Charlotte Gainsbourg) et ses frères se joignent à ces conversations nocturnes, toute la famille se retrouvant perchée en haut de l’arbre, au-dessus du bruit du monde, et sous le regard incrédule des voisins... Un étonnant travail de deuil que le roman de Judy Pascoe explore avec finesse aussi bien du côté de l’enfant que la disparition du père fait murir à vitesse accélérée que du point de vue de la mère, très affaiblie par cette perte, mais qui se raccroche à la vie en laissant naître (malgré la culpabilité) un amour avec un autre homme.


6740

Julie Bertucelli avait réalisé en 2003 un premier film aussi original que tendre et émouvant, « Depuis qu’Otar est parti ». The TREE confirme son talent à saisir les sentiments les plus simples dans des contextes parfois étranges qui leur donnent toute leur force. La campagne australienne, ses bourgades perdues dans la poussière, la chaleur et la sécheresse, est bien plus qu’un décor exotique, elle est aussi dure que belle, tantôt rassurante, tantôt inquiétante. Personnage central du film, le figuier géant, symbole de la vie harmonieuse d’une famille sans histoire, mais dont les racines, qui s’étendent à une vitesse fantastique, deviennent, après la mort du père, une force de destruction apparemment irrésistible.

La réalisatrice maintient son histoire et ses personnages à la frontière du surnaturel et déroule son intrigue comme un fil à la fois fragile et solide entre étrangeté et réalisme, peur et beauté. Sur ce fil, les sentiments les plus universels sont comme décapés de leur banalité. Une jeune femme cherche à retrouver un peu du bonheur d’un couple sans renier son amour pour le mari disparu. La petite fille, elle, refuse la mort du père et entend sa voix à travers les bruissements de l’arbre, pulsion de vie qui s’oppose à la tristesse et au deuil. Mère et fille s’affrontent sur le sens qu’il faut donner à la vie à travers le sort qu’il faut réserver à l’arbre.

La jeune actrice Morgane Davies donne à son personnage une force magnifique, son visage capte la lumière et l’intensité de ses rêves. Charlotte Gainsbourg offre aux difficultés et aux contradictions de son personnage la simplicité émouvante de son interprétation. La force de la nature est irrésistible, elle est le miroir des sentiments, qui le sont tout autant. C’est elle qui donne au dénouement son sens à la fois douloureux et apaisant. Un film simple et complexe à la fois, hors des sentiers battus.

Jean-Pierre Sculier

6741


Donnez votre avis sur le film


6742
6743
6744
6745







2010
Australie France
Drame
1h40


Vos étoiles


Realisateur

Julie
Bertucelli




Acteur

Charlotte
Gainsbourg

(Dawn O'Neil)


Marton
Csokas

(George)


Morgana
Davies

(Simone O'Neil)


Christian
Byers

(Tim)


Scenariste

Julie Bertucelli

Producteur

Laetitia Gonzalez

Compositeur

Grégoire Hetzel

Date de Sortie

Belgique
25/08/2010
DVD
15/12/2010
France
11/08/2010

Distributeur

Cinéart

Distributeur dvd/Blu-Ray

Twinpics