Recherche       




L'HOMME QUI VOULAIT VIVRE SA VIE (2010) - Cinemaniacs.be
L'HOMME QUI VOULAIT VIVRE SA VIE




Paul Exben a réussi. La trentaine, il est avocat d'affaire, très compétent, dans l'un des gros cabinets de Paris, qui gère les comptes et les désirs des grosses fortunes. Un salaire à l'avenant, une femme et deux fils tout droit sortis d'un catalogue Gap. Tout va bien, sauf que Paul est à côté de cette belle vie. Poussé par la pression sociale et familiale il s'est fourvoyé en oubliant ses rêves premiers. Il a toujours voulu être photographe.Sa femme Sarah, plus par provocation et par manque de présence de son mari, prend un amant. C'est leur voisin, il est photographe. Paul apprend cette liaison, l'édifice s'écroule. Désespéré il cherche à comprendre. Il frappe à la porte de l'amant, la discussion tourne mal, l'accident à lieu. Paul se retrouve devant le cadavre de l'amant de sa femme Grégoire Kremer. Il va alors décider de se faire disparaître lui- même puis de prendre l'identité de cet homme et fuir. Il va maintenant s'exiler après ce drame pour essayer de se reconstruire, et de vivre sa vie.


7232

Eric Lartigau adapte le roman de Douglas Kennedy, transpose l’action et déplace les personnages dans l’élégant milieu parisien de la réussite sociale, son luxe, ses voluptés… Pas sûr que le fervent lecteur du romancier américain y trouve son compte. Bien sûr, le cinéma donne à une œuvre littéraire son langage propre, s’éloignant à ce prix de la platitude de la banale mise en images. Mais ici, l’adaptateur- réalisateur fait subir aux personnages et à l’intrigue une regrettable cure d’affadissement. Si bien que le spectateur peu soucieux de la comparaison avec le roman risque bien, lui aussi, d’être déçu. Le milieu se réduit à un décor, l’entourage de Paul (Romain Duris) à quelques silhouettes si souvent aperçues qu’elles ne peuvent constituer qu’un tableau bien pâle d’une certaine mascarade sociale. Les insatisfactions existentielles de Paul, occupé à bousiller sa vie pour la réussir matériellement, paraissent aussi vieilles que le petit monde des affairistes est vieux. Dommage aussi que des acteurs talentueux, faute de pouvoir donner à leurs personnages envergure et personnalité, en soient réduits à ne donner d’eux-mêmes que ce qu’on attend d’eux. On ne boudera pas l’intérêt de la dernière partie du film, avec son absence de dénouement qui condamne le personnage à une errance probablement sans fin. Est-ce le prix à payer pour réussir sa vie ? Et on en vient à regretter que cette réflexion n’ait inspiré le scénario que bien tard, peut-être trop tard pour sauver le film de la banalité.

Jean-Pierre Sculier

7233


Donnez votre avis sur le film


7234
7235
7236
7237







2010
France
Thriller
1h56


Vos étoiles


Realisateur

Eric
Lartigau




Acteur

Romain
Duris

(Paul Exben)


Catherine
Deneuve

(Anne)


Marina
Foïs

(Sarah Exben)


Branka
Katic

(Ivana)


Niels
Arestrup

(Bartholomé)


Rachel
Berger

(Fiona)


Eric
Ruf

(Grégoire Kremer)


Esteban
Carvajal-Alegria

(Valéry Grey)


Scenariste

Laurent de Bartillat

Eric Lartigau

Producteur

Pierre-Ange Le Pogam

Compositeur

Evgueni Galperine

Sacha Galperine

Date de Sortie

Belgique
03/11/2010
DVD
09/03/2011
France
03/11/2010

Distributeur

Victory Productions

Distributeur dvd/Blu-Ray

Images et visions